... un parent et mon enfant fume

Quelle attitude adopter ?

Ne soyez pas indifférent à la consommation de tabac de votre enfant.

Un adolescent doit sentir que ses parents ne ferment pas les yeux et qu’ils s’inquiètent pour son avenir. Pour autant, ne manifestez pas d’inquiétude démesurée ou ne tombez pas dans une diabolisation excessive de la cigarette. En effet, ces réactions risquent de vous décrédibiliser.

Ecouter ses raisons de fumer crée un lien de confiance (écoute empathique). Parlez avec lui du tabac de manière générale, de sa consommation mais également de ce qu’il vit au quotidien, et ce avec calme, sans hausser le ton.

Pourquoi mon enfant fume ou va fumer ?

Si en tant que parent vous fumez, il y a un grand risque que votre enfant fume aussi ou se mette à fumer. Pour lui, fumer est finalement une norme car l’image du fumeur devient quotidienne.

Mais il y a aussi des caractéristiques propres à la période de l’adolescence qui peuvent amener votre enfant à fumer :

  • la pression exercée par le groupe. Il y a ce besoin de l’adolescent d’appartenir à un groupe et la peur du rejet l’amène à copier les habitudes de ce groupe.
  • avoir l’air cool
  • le besoin de transgresser des règles
  • la curiosité pour de nouvelles expériences, tenter et s’initier à de nouvelles pratiques
  • un rite de passage à l’âge adulte. Pour se prouver qu’il est grand, il fait comme les adultes pour démontrer son indépendance
  • utiliser la cigarette comme un coupe-faim pour réguler son poids / son appétit,
  • pour se détendre, l’adolescence pouvant être vécue comme une période de stress et surtout de remise en question
  • s’identifier avec son idole.

L’influence de l’industrie du tabac est également un facteur important.

L’industrie du tabac influence votre enfant

La publicité pour les produits de tabac en dehors des lieux de vente est interdite au Luxembourg depuis 2006. Mais l’industrie du tabac diffuse ses publicités sur affiches et grands écrans, directement sur les lieux de vente. Elle place des messages à caractère publicitaire à bonne hauteur des yeux ou près des magazines voire des confiseries, à la caisse des supermarchés.

Outre cette publicité très visible, l’industrie du tabac utilise également une publicité détournée et plus insidieuse, le « placement de produit ». Que ce soit sur Netflix, via internet, les films ou encore les séries, le tabac s’affiche à l’écran comme vous pouvez le voir avec cette vidéo ici.

Les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, TikTok) sont devenus, de la même manière, le relais des entreprises du tabac via les influenceurs et personnalités qui s’affichent en photos avec les produits du tabac. L’avantage pour l’industrie du tabac est d’être en lien direct avec votre enfant !

Si vous voulez sensibiliser votre enfant à travers l’approche de la manipulation de l’industrie du tabac ou encore par le biais de la protection de l’environnement, notre publication destinée aux 12-16 ans à ce sujet est disponible ici.

Les modes de consommation du tabac ont évolué et sont très diversifiés aujourd’hui

Ce qu’il faut retenir en revanche, c’est qu’aucun de ces modes de consommation n’est sans danger.

L’industrie du tabac innove constamment avec de nouveaux produits pour obtenir de nouveaux clients et les rendre dépendant.

 «Tout en présentant ces produits comme une contribution à la lutte mondiale contre le tabac, l’industrie du tabac et les industries connexes utilisent les mêmes vieilles tactiques de marketing pour promouvoir de nouveaux outils qui rendent dépendants les enfants à la nicotine et à contourner la la législation sur le tabac.»

Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus – Directeur général de l’OMS

«Comme les ventes de cigarettes ont chuté, les compagnies de tabac ont agressivement promu de nouveaux produits, comme les e-cigarettes et les produits à base de tabac chauffé – et font pression sur les gouvernements pour limiter leur réglementation. Leur objectif est simple : accrocher une autre génération à la nicotine. Nous ne pouvons pas laisser faire cela.»

Michael R. Bloomberg – Ambassadeur de l’OMS et fondateur de Bloomberg Philanthropies

Mon enfant fume – comment réagir ?

Laisser s’exprimer est important, votre enfant doit savoir qu’il peut se confier à vous. Maintenez l’interdiction de fumer au sein de la maison, mais tout en expliquant à votre enfant les raisons. Cet interdit permet de limiter les occasions de fumer, retarde la dépendance et peut encourager votre enfant à arrêter.

A cet âge, le risque de tomber malade à long terme et d’être victime d’un cancer ne le touche pas. Expliquez-lui plutôt les composants de la fumée (image ci-contre), la dépendance et le fait de ne plus pouvoir choisir quand et combien de cigarettes il fume / fumera (perte de sa liberté).

La plupart des adolescents pensent maîtriser leur consommation et n’ont pas conscience que la dépendance au tabac qu’elle soit physique, comportementale ou psychologique peut s’installer très rapidement. Si vous êtes vous-même fumeur, vous pouvez partager avec votre enfant les inconvénients du tabac et vos éventuelles tentatives d’arrêt.

N'essayez pas de le contraindre

En effet, priver de force un adolescent risque d’entraîner l’effet inverse à celui recherché. Il est difficile de lui interdire strictement de fumer, il n’est pas sous votre surveillance tout au long de la journée. Alors comment faire ?

  • Choisir une situation de conversation appropriée (un moment détendu), définissez clairement votre point de vue.
  • Evitez les phrases qui commencent par  «Tu es …»,  «Tu devrais …»,  «Tu as …», cela pourrait être considéré comme une accusation, utilisez plutôt,  «Je pense …»,  «A mon avis».
  • Menez la conversation et ne faites pas de longs cours magistraux : évitez les interrogatoires. Les jeunes se retirent lorsqu’ils ont l’impression d’être interrogés.
  • Restez sur le sujet du tabac, même si votre enfant essaie de se défendre ou de vous distraire.

Passez un deal avec votre enfant et réalisez un de ses désirs s’il arrête totalement sa consommation. Calculez avec lui ce qu’il dépense en cigarettes et réfléchissez avec lui à ce qu’il pourrait s’offrir avec cette somme s’il arrêtait de fumer. Cela peut devenir un défi !

Amenez votre enfant à réfléchir sur son tabagisme

Pourquoi il fume ? remettez en question ses arguments et cherchez ensemble des alternatives à ses argumentations comme « je fume à cause du stress, pour me relaxer ou à cause de la pression des amis ». Vos arguments doivent être concrets et faire référence aux effets à court terme du tabagisme tels que la perte d’argent, les mauvaises performances sportives, la mauvaise odeur et mauvaise haleine… Cela touche bien plus les adolescents que les informations sur les conséquences sur la santé dans une phase ultérieure de la vie.

Calculez avec votre enfant ce qu'il dépense

Quelques arguments auxquels vous serez confronté

Votre rôle dans la prévention du tabac (et des addictions)

Favoriser le développement de ses compétences psychosociales (CPS) est une notion très importante dans la prévention des addictions (et donc du tabagisme). Les CPS, c’est quoi ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, c’est  «la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. C’est l’aptitude d’une personne à maintenir un état de bien-être mental, en adoptant un comportement approprié et positif à l’occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture et son environnement.»

Concrètement :

  • savoir résoudre les problèmes,
  • prendre les décisions,
  • avoir une pensée créative et critique,
  • savoir communiquer dans les relations,
  • avoir conscience de soi,
  • avoir de l’empathie pour les autres,
  • savoir gérer son stress et ses émotions.

Il faut alors offrir à votre enfant un environnement qui les valorise en tant que personne pour qu’il se sente reconnu comme un sujet qui a une parole importante, à qui on reconnaît la capacité de prendre des décisions et de penser par soi-même, ce qui constitue déjà un terrain fertile pour l’épanouissement personnel :

  • Montrez à votre enfant que vous l’acceptez comme une personne avec ses propres idées et valeur.
  • Donnez-lui le sentiment d’être unique.
  • Acceptez ses opinions et encouragez-le à remettre en question les opinions des autres.
  • Renforcez la coopération, plutôt que l’esprit de compétition.
  • Mettez en avant les expériences de succès, plutôt que celles d’échec : ne pas complimenter son enfant uniquement pour ses succès mais aussi pour les efforts qu’il fournit.
  • Evitez la comparaison avec les autres.

Aidez-le à avoir confiance en ses capacités et à développer sa propre personnalité.

Quelques questions auxquelles vous pourriez être confrontés

Mon fils pense que fumer du cannabis est moins grave (que fumer du tabac) et que cela ne rend pas dépendant. Que dois-je lui répondre ?

Certes, fumer le cannabis n’est pas censé rendre dépendant. Seulement, fumer le cannabis implique de le mélanger à du tabac, et donc, d’inhaler également toutes les substances toxiques du tabac mais aussi la nicotine… ce qui rend donc dépendant.

Ma fille me dit que je fumais moi aussi, quand j’étais jeune. Que puis-je répondre ?

On ne connaissait pas aussi bien les méfaits du tabagisme à l’époque.
Aujourd’hui au contraire, on connait tous les méfaits du tabagisme. Les sources d’informations sont très nombreuses et accessibles, notamment sur internet. Vous pouvez lui conseiller de consulter notre site maviesanstabac.lu, en plus des informations, il y a également des vidéos témoignages, dont celui d’une jeune fille.
Lui répondre aussi que c’était une erreur de fumer, la preuve, vous ne fumez plus aujourd’hui 🙂

La cigarette électronique n’est soit disant pas dangereuse pour la santé. Quoi penser ?

Les cigarettes électroniques contiennent différentes substances qui n’avaient jamais été inhalées auparavant comme la glycérine et le propylène-glycol qui se transforment en vapeur.
Nous n’avons pas de recul sur les effets possibles de leur pénétration dans les poumons, ni sur les effets de la consommation des e-cigarettes sur la santé.
Réaliser des études prend du temps et il est nécessaire d’avoir quelques années de recul et plusieurs années d’études avant de pouvoir faire des constats.

La loi interdit aux mineurs de fumer au Luxembourg. Comment peuvent-ils fumer ?

La loi interdit la vente de tabac aux personnes de moins de 18 ans, elle n’interdit pas aux mineurs de fumer. Les mineurs peuvent alors trouver des camarades, amis, proches, plus âgés qui achètent les cigarettes pour eux.

N’hésitez pas à proposer à votre enfant de venir à une consultation de tabacologie à la Fondation Cancer.

Laurie Bringer

CONSULTATION GRATUITE