La shisha

Fumer la shisha est dangereux pour la santé. Le tabac à shisha est décomposé par pyrolyse à des températures plus basses ; ce procédé transforme les sucres et sirops ajoutés en substances cancérigènes et irritantes pour les muqueuses. Des poisons comme l’acétaldéhyde, l’acroléine et le benzène sont formés à des concentrations élevées.

La fumée de shisha et celle des cigarettes contiennent les mêmes substances nocives et cancérigènes tels que le goudron et le monoxyde de carbone. Au cours d’une session de shisha, un fumeur inhale environ 125 fois plus de fumée que lorsqu’il fume une cigarette.

L’eau dans la shisha ne filtre pas les substances toxiques. Elle ne fait que refroidir la fumée pour ne pas irriter la gorge du fumeur. Elle contient entre autre des métaux lourds que le corps ne peut pas dégrader tels que le chrome, le nickel, le cobalt et le plomb.

Quand on fume la shisha, du goudron se dépose dans les poumons et perturbe leur fonctionnement. Certains paquets de tabac indiquent qu’ils ne contiennent pas de goudron. Et pour cause : les paquets de tabac n’en contiennent pas à proprement parler, c’est la combustion, ou pyrolyse, qui produit ce goudron.

Fumer la shisha favorise la transmission de maladies infectieuses. L’utilisation d’un seul embout buccal pour plusieurs personnes favorise la transmission de maladies infectieuses telles que l’herpès, la gastrite (inflammation de la paroi de l’estomac), l’hépatite (inflammation du foie) et la tuberculose par des résidus de salive.

Fumer la shisha rend dépendant. Du fait de la longue durée d’une séance de shisha, le fumeur inhale plus de nicotine que lors de la consommation d’une cigarette. Et qui dit nicotine, dit dépendance !

Il existe du tabac sans nicotine mais il n’empêche pas l’inhalation de substances toxiques et cancérigènes formées lors de la combustion du tabac et des charbons. Fumer du tabac sans nicotine reste donc dangereux pour la santé.

Le tabagisme passif existe aussi pour la shisha. En fumant la shisha dans un lieu fermé, on nuit à la santé de ses proches par l’émission de poisons dans l’air ambiant. Ceci peut entraîner par exemple de l’asthme et des maladies pulmonaires et cardio-vasculaires.

Et une e-shisha, c’est quoi ? La shisha électronique, appelée e-shisha, est un évaporateur électronique avec embout buccal. Cet appareil bien coloré a l’air d’un stylo à bille. Une batterie ou une pile fait brasiller une spirale chauffante autour de laquelle est enroulée une mèche imbibée de liquide. Ce liquide aromatisé s’évapore et la fumée ainsi produite est inspirée par l’embout buccal. L’e-shisha n’est pas une pipe à eau alimentée électroniquement mais une variante de l’e-cigarette. Elle est promue par l’industrie du tabac comme un produit lifestyle aux arômes enivrants, pourtant attention : tout comme l’e-cigarette, l’e-shisha n’est pas un produit inoffensif.

Au Luxembourg, la consommation de la shisha est soumise aux mêmes règlements que la consommation de cigarettes. La vente de tabac à shisha et d’e-shishas est interdite aux jeunes âgés de moins de 18 ans.

La cigarette électronique

Est-ce préférable de fumer des cigarettes ou d’utiliser l’e-cigarette ?

En savoir plus