Les substituts nicotiniques

Le substituts nicotiniques sont utilisés en première intention chez les fumeurs à forte dépendance physique : ils doublent les chances d’arrêt.

Ils délivrent de la nicotine à votre corps, ceci de manière lente et continue par opposition à la cigarette qui le fait en pic. Par conséquent, ils vous permettent de vous libérer petit à petit de votre dépendance à la nicotine. En plus ils aident à éviter le syndrome de sevrage, c’est-à-dire tous ces symptômes désagréables qui apparaissent quand vous êtes en manque de nicotine (syndrome de sevrage).

Les différentes formes envisageables

En vente libre dans les pharmacies, les substituts nicotiniques se présentent sous différentes formes. A vous de trouver celle(s) que vous préférez :

Patchs (timbres)

≈ 3€1 patch
≈ 3€1 patch
patch
  • 7/14/21 mg sur 24h
  • 10/15/25 mg sur 16h
  • Absorption lente

Pastilles à sucer

≈ 3€10 pastilles
≈ 3€10 pastilles
pastilles
  • 1.5, 2 ou 4 mg
  • Absorption intermédiaire

Gommes

≈ 2€10 gommes
≈ 2€10 gommes
gommes
  • 2 ou 4 mg
  • Absorption intermédiaire

Spray buccal

≈ 1,7€10 pulv.
≈ 1,7€10 pulv.
spray
  • 1 mg/pulvérisation
  • Absorption rapide

Inhaleur

≈ 1,7€1 cartouche
≈ 1,7€1 cartouche
inhalateur
  • cartouches de 10 mg
  • Absorption intermédiaire

Conseils

Il est conseillé de prendre les substituts nicotiniques pour une durée minimale de 8 semaines. Ensuite diminuez progressivement les doses pour vous arrêter complètement (cela peut durer jusqu’à six mois). Dans la plupart des cas, il est conseillé de combiner les patchs à absorption lente (pour toute la journée) avec une forme orale de substituts à absorption rapide ou intermédiaire (pour les envies impérieuses).

Mais peu importe le type choisi, il est essentiel d’avoir une dose bien adaptée.

Demandez alors conseil à un tabacologue ou pharmacien.

Les substituts nicotiniques pour arrêter de fumer

1 cigarette ≈ 1 mg de nicotine  ≈ 1 mg de substitut (doublez les doses si vous fumez des cigarettes roulées).

Précautions d'emploi

Les substituts nicotiniques provoquent peu d’effets secondaires. On peut parfois observer des irritations de la peau après l’utilisation de patchs nicotiniques ou des irritations de la bouche après l’utilisation de gommes ou de pastilles. De plus, un surdosage en nicotine peut donner des troubles de sommeil et des troubles digestifs, des céphalées et des palpitations.

Si vous êtes mineur, enceinte ou si vous allaitez, vous devez être suivi par un médecin ou un tabacologue pour l’utilisation de substituts nicotiniques. Si vous venez de faire un infarctus du myocarde ou un acccident vasculaire, mieux vaut être suivi par un médecin.

Le risque de surdosage

Sachez que chez les fumeurs qui essayent d’arrêter de fumer, un surdosage est beaucoup plus rare qu’un sous-dosage. Si vous utilisez trop de nicotine, vous allez avoir de légères nausées ou maux de tête qui sont passagers.

D’autres symptômes de surdosage sont une bouche pâteuse, des palpitations, une diarrhée ou une insomnie. Dans ce cas, vous devez réduire la concentration de nicotine utilisée ou utiliser vos substituts nicotiniques moins souvent.

Attention : la nicotine est un neurotoxique puissant qui peut provoquer une intoxication grave chez l’enfant. Veillez à garder vos substituts nicotiniques ou tout autre produit contenant de la nicotine hors de la portée des enfants.

Quel est le coût ?

Même si les substituts nicotiniques ont un prix, continuer à fumer vous coûtera toujours plus cher que d’arrêter.

Vous avez la possibilité de vous faire rembourser 50 % du coût total des substituts nicotiniques et/ou des médicaments (remboursement maximal de 100 €), si vous participez au programme d’aide au sevrage tabagique mis en place par le Ministère de la Santé et de la Caisse Nationale de Santé (CNS). Le remboursement se fait à la fin du programme qui s’étale sur huit mois (avec des consultations régulières chez le médecin de votre choix).

Vous êtes remboursés même si vous n’avez pas réussi d’arrêter de fumer après les huit mois. Vous trouvez plus d’informations sur le site du ministère de la Santé.

Calculez ce que cela vous coûte de fumer !

Les médicaments

Comme les substituts nicotiniques, les médicaments aident à lutter contre la dépendance physique.

En savoir plus